Nautisme au Maroc

Conseils et méthodes pour lutter contre l’humidité de bateau

L’humidité de bateau représente un véritable problème pour votre santé et l’état de votre bateau. Elle peut entraîner des maladies chroniques,  des problèmes respiratoires ou articulaires, ou encore au développement de nouvelles allergies. Pour cela il est primordial  de la traiter avant qu’elle ne fasse des gros dégâts.

En effet, L’humidité de bateau amène avec elle des moisissures, des champignons et un tas de bactéries qui mettront à mal votre santé si vous y êtes confrontés pendant trop longtemps. Lorsque le taux d’humidité est trop élevé, la pérennité de votre bateau peut être en danger tout comme votre état de santé.

Maladies chroniques et problèmes respiratoires

En outre, Le taux d’humidité est un facteur essentiel de l’apparition de la corrosion sur les métaux, notamment ferreux et il a été démontré que la vitesse de corrosion, négligeable pour des atmosphères sèches, augmentait brutalement au-dessus de 60 % de HR.

Effectivement, si vous constatez des décollements des papiers peints, des traces de moisissure sur les cloisons et les joints ou encore de la condensation à l’intérieur des vitres, c’est certainement que votre taux d’humidité est trop élevé. Le taux d’hygrométrie idéal se situe à 50 % pour une température de 20°C. Lorsque il varie entre 45 et 65 il est considéré normal, mais, au-delà, vous avez un vrai problème d’humidité.

Pour lutter contre l’humidité dans votre bateau, découvrez nos Conseils et méthodes.

Les principales causes de l’humidité:

Les causes de l’humidité peuvent se manifester sous de nombreuses formes :

  • Ventilation insuffisante: c’est la principale cause de l’humidité dans un bateau ;
  • Fuites venant de l’extérieur (eau de pluie ruisselant provenant du toit) ;
  • Fuites qui viennent de l’intérieur (engendrées par des canalisations ou des appareils défectueux) ;
  • Condensation (émanant de la cuisine ou des salles d’eau…). lorsque la température baisse, la vapeur se propage dans l’air et se transforme en eau.

Comment détecter la source de l’humidité?

Afin d’éviter tout risque lié à l’humidité, il est essentiel d’en détecter l’origine. Dans le cas où ce problème n’est lié à aucun phénomène de condensation, il peut être provoqué par des infiltrations dues à une défaillance d’un système de canalisation ou des dommages sur des joints. Une fois l’endroit humide détecté, repérez la provenance (fuite au niveau d’un tuyau, des canalisations, des joints…).

Normalement, le taux d’humidité d’un bateau se situe entre 45% et 65%. Au-delà, votre bateau présente une humidité excessive engendrant l’apparition de symptômes facilement repérables :

  • Apparition des taches, d’auréoles sur le plafond, de bulles dans le papier peint ou encore de peinture qui craque et s’écaille.
  • Décollement des revêtements (papiers peints, peinture écaillée…).
  • Sol humide se traduisant par l’apparition de salpêtre ou d’eau qui ruisselle.
  • Odeur de moisi, voire être envahie par des vermines, telles que des cloportes.
  • Phénomène de condensation, notamment dans la salle de bains et sur les hublots sans avoir été provoquée par une douche trop chaude ou trop longue.
  • Le bois de vos meubles ou de vos plinthes peut se mettre à pourrir.
  • Des traces de moisissures peuvent aussi apparaître, que ce soit sur vos meubles ou sur les murs.
  • Enfin, vous pouvez même sentir l’humidité directement sur votre peau, qui devient moite sous son effet.

Comment mesurez l’humidité de votre bateau?

Si vous voulez en avoir le cœur net, il existe des appareils qui vous permettront de rapidement calculer le taux d’humidité de votre maison : les hygromètres. Notez que les modèles les plus basiques sont très bon marché mais qu’ils ne sont pas toujours fiables à 100%. Il est donc préférable de bien s’informer avant l’achat.

  • L’enregistreur papier :

Pour ceux qui voudraient vérifier les conditions réelles régnant dans leur bateau, il existe des moyens d’enregistrement. Jusqu’à récemment, le moyen utilisé était le plus souvent l’enregistreur papier, cher, encombrant et surtout nécessitant de remplacer périodiquement (toutes les 1 ou 2 semaines) le papier enregistreur.

L’enregistreur papier
  • L’enregistreur numérique

Depuis quelques années sont apparus des enregistreurs numériques beaucoup plus compacts, qui sont maintenant devenus très abordables. En effet, des enregistreurs permettent d’enregistrer de façon autonome (autonomie > 8 mois avec une petite pile lithium courante) température et hygrométrie toutes les 10 minutes pendant 6 mois pour le modèle le plus courant et de les afficher par simple connexion USB sur un ordinateur quelconque. Ils permettent une analyse fine du problème et d’évaluer les solutions correctrices éventuelles.

Méthodes pour se débarrasser de l’humidité de votre bateau :

L’humidité peut venir de plusieurs facteurs : mauvaises conditions météorologiques, manque de ventilation, mauvaise isolation… Heureusement, il existe des méthodes  à adopter pour lutter contre l’humidité facilement.

1 : Ventilez et aérez

Une bonne aération consiste à égaliser la température et l’hygrométrie de l’atmosphère ambiante avec celle de l’intérieur du bateau. Cette circulation retarde l’oxydation des circuits, empêche l’humidité de dégrader les surfaces fragiles et freine le développement des moisissures et autres pourritures néfastes aux surfaces en bois.

Pour lutter contre l’humidité dans votre bateau, il est indispensable de renouveler l’air et d’éliminer les excès d’humidité quotidiennement. Ainsi, aérez tous les jours durant 5 à 10 minutes votre bateau, notamment la cuisine, les toilettes, les douches, les cales, le pic avant(ou se trouve la chaîne de mouillage), la salle des machines et le local radier(ou se trouve les moyens annexes).

Dans la mesure du possible, il vaut mieux, durant l’hivernage, laisser ouvertes les portes équipements et celles des coffres, sans oublier les tiroirs, souvent confinés, et le compartiment de froid.

2 : Vérifiez les étanchéités

Pensez à vérifier les étanchéités de vos hublots  et des cloisons. Les joints doivent être nets, il ne doit y avoir aucune fissure sur les cloisons. De plus, remplacez votre simple vitrage par du double, afin d’empêcher les déperditions thermiques et colmater les fissures avec des produits spécifiques.

3 : Installez une VMC

Pour assainir et évacuer l’air des pièces humides, il est indispensable d’installer une Ventilation mécanique Contrôlée (VMC). Vous pouvez aussi choisir d’installer une VMC double flux afin d’éviter les pertes de chaleur.

4 : Nettoyez les bouches d’aération

Dans la cuisine, les toilettes, les douches, le taux d’humidité peut augmenter lorsque les bouches d’aération sont obstruées. Ainsi, il ne faut rien mettre devant et les nettoyer régulièrement afin de laisser l’air circuler correctement.

De la même manière, si vous avez un système de ventilation électrique, ne l’éteignez pas. Laissez-le plutôt faire son travail.

bouches d’aération
5 : Déshumidifiez

Les absorbeurs chimiques disposent de cristaux qui transforment l’humidité en liquide. Il extrait l’eau de l’air et nécessite une évacuation d’eau extérieure. Certain éjecte l’eau captée vers la cale qui contient la pompe. La quantité d’eau extraite de l’air varie entre 10 et 20 L par jour ! il faut alors penser à le vider régulièrement.

Plusieurs modèles de déshumidificateur sont disponibles dans le commerce, mais il est possible d’en fabriquer un soi-même pour réaliser des économies. Il suffit de couper une bouteille en deux et d’entourer le goulot avec une compresse, maintenue ensuite par des élastiques. Du gros sel sera ensuite déposer dans le goulot. Ce dernier sera ensuite placé en guise d’entonnoir sur la partie inférieure de la bouteille. Le déshumidificateur est prêt à être placé dans le placard pour aspirer l’humidité.

À titre d’indication, pour une pièce de 25 m², il vous faudra environ 150 grammes de gros sel. Pour un meilleur résultat, mettez votre gros sel au réfrigérateur pendant 10 heures minimum avant de l’utiliser.

6 : Chauffez

Une autre solution consiste à élever la température du bateau afin que l’air puisse retenir davantage d’humidité sans condenser. Le chauffage électrique d’un bateau laissé seul est un sujet à prendre avec précautions. Les systèmes puissants à résistance et ventilateurs ne sont absolument pas prévus pour fonctionner en permanence sur de longues périodes. Le risque d’incendie est bien réel.

Cette méthode est donc acceptable et efficace mais coûteuse en énergie et contraignante par la nécessité d’assurer un fonctionnement continu (sans parler des risques de laisser un chauffage sans surveillance).

D’autre part, les bornes de quai de ports ne manquent pas de déconnecter les appareils à forte puissance branchés au quai en permanence, et ce, toutes les 24 h.

Une solution intelligente et sûre consiste à acquérir des câbles chauffants destinés à empêcher, à terre, certaines canalisations exposées, de geler.

7 : Utilisez des méthodes naturelles :
  • Charbon de bois

Le charbon de bois est très efficace pour absorber l’humidité. Vous pouvez placer dans une boite en carton quelques morceaux de charbon de bois et installez la boite dans un coin de la pièce humide. Ainsi, l’humidité est absorbée. Il faut toutefois changer les charbons une fois par semaine.

  • Gomme arabique

La gomme arabique est efficace pour lutter contre l’humidité dans un placard. Il suffit d’en placer un peu partout. L’utilisation d’une gomme arabique aromatisée permet en même temps de parfumer l’air tout en assainissant le placard. Elle évite ainsi la formation de moisissure sans utiliser une solution encombrante. À noter que la gomme arabique est efficace si l’humidité ne vient pas d’un problème grave tel qu’une fuite d’eau dans les tuyaux.

La gomme arabique
  • Gros sel

Le gros sel de cuisine est excellent pour absorber d’humidité. Déposez quelques cuillères de gros sel dans une coupelle et déposez-les dans la pièce humide. Le gros sel doit être changé toutes les deux semaines.

  • Sachets jetables

L’installation de plusieurs sachets de ce type dans le bateau, à renouveler une fois dans l’hiver offre de légers avantages. C’est mieux que rien mais loin de régler le problème.

C’est la méthode de conservation militaire des équipements. On n’apporte pas d’air extérieur, mais on agit sur l’hygrométrie ambiante. C’est cette méthode qui correspond le mieux aux bateaux.

Conseils pour combattre l’humidité et limiter les dégâts à bord :

Moisissures sur les murs, mauvaises odeurs dans tout le bord et sur les vêtements, tels sont les conséquences d’une trop grande humidité. Fort heureusement, ce n’est pas une fatalité. Il est possible de réduire le taux d’humidité dans votre bateau :

  1. Aérer/ventiler afin de faire circuler l’air dans le bateau. L’humidité issue des chocs thermiques sera chassée.
  2. Veillez à avoir une isolation thermique et une aération optimales (double vitrage) pour prévenir la condensation excessive.
  3. Le déshumidificateur mécanique est une solution simple, efficace et silencieuse. En effet, pas besoin d’électricité. Il suffira simplement de penser à contrôler le niveau du réservoir, et le vider avant qu’il ne soit plein.
  4. Utiliser une anti-moisissure. Elle détruit les moisissures, désinfecte et élimine les traces noires.
  5. Les douches chaudes en hiver: un ennemi dont on ne peut bien évidemment pas se passer! Pensez à maintenir les portes des salles d’eau fermées.
  6. Ne faites pas sécher votre linge à l’intérieur du bateau. Vous pourriez dégager plus de 500g d’eau en suspension par heure!
  7. En cuisine, si vous êtes équipés d’un extracteur, n’oubliez pas de l’utiliser!
  8. Vérifiez les cales de votre bateau régulièrement la salle des machines. L’humidité qui peut stagner dans les fonds de cales aura également une influence sur hygrométrie intérieure.
  9. Enfin, si votre bateau est équipé d’air conditionné, pensez à utiliser la fonction DRY, prévue à cet effet.

Conclusion:

La meilleure solution pour assurer la bonne conservation de l’intérieur de votre bateau et de ses équipements, notamment électroniques, est le maintien du taux d’hygrométrie ambiante à un niveau de l’ordre de 50 %. Le renouvellement de l’air n’est nullement nécessaire et même préjudiciable. Cette solution est notamment retenue par les militaires de tous les pays pour le stockage de leurs matériels, dans des tentes ou des conteneurs étanches et à humidité contrôlée.

Nous espérons que ces conseils vous aiderons à lutter contre l’humidité à bord, tout particulièrement en hiver. Si vous avez d’autres conseils, n’hésitez pas à les partager avec nous dans les commentaires.

Lire aussi: Conseils et étapes pour bien hiverner  et deshiverner le moteur de votre bateau

Veuillez vous connecter pour voir nos articles, consultez et déposez vos  annonces d’achat et de vente gratuitement, dans la page Annonces Nautismes …

[maxbutton id=”1″ ][maxbutton id=”3″ ][maxbutton id=”2″ ]

Spread the love

2 réflexions sur “Conseils et méthodes pour lutter contre l’humidité de bateau”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

17 − 9 =

error: Content is protected !!