Nautisme au Maroc

Procédures et conseils de lutte contre un feu à bord

Vous êtes en mer ou à quai. Soudain, un cri jaillit de l’intérieur de votre bateau : “AU FEU… !” êtes-vous prêts à répondre efficacement pour entamer les procédures de lutte contre un feu à bord ?

Avec l’homme à la mer, un feu à bord est ce que le marin redoute le plus à bord. Et il est d’autant plus redoutable qu’il se propage très rapidement. Si vous ne pouvez pas éteindre le feu immédiatement, votre bateau sera probablement perdu. 

Cliquer pour suivre l’actualité et les nouveautés publiées sur notre chaîne.

Prévention de lutte contre un feu à bord

Les flammes, la fumée et les vapeurs toxiques vous conduiront, vous et votre équipage ou vos passagers à sauter par-dessus bord. Votre bateau brûlera au niveau de sa ligne de flottaison, voire il coulera. La prévention est donc primordiale pour la sécurité de tous. En cas d’incendie, la rapidité et la justesse d’intervention seront déterminantes pour y faire face.

Bien appréhender le risque incendie et maitriser les procédures de lutte contre un feu à bord sont donc indispensable. Il s’agit ici de préparer son bateau spécifiquement, en suivant des règles de bon sens, et de ne surtout pas oublier de sensibiliser son équipage à ce risque. En effet, un début d’incendie doit être traité le plus tôt possible. Les premières secondes sont primordiales pour l’éteindre ou l’étouffer, d’où l’intérêt d’avoir un équipement adapté, et surtout très accessible. Une bonne connaissance de tout l’équipage des moyens à mettre en œuvre et de la façon de le faire est indispensable.

1 : Règles et consignes de sécurité

RG1 : Matières dangereuses
  • Les bateaux de plaisance amarrés ne doivent détenir à leur bord aucune matière dangereuse ou explosive autre que les artifices ou engins réglementaires, et les carburants ou combustibles nécessaires à leur usage.
  • Le soutage se fera exclusivement aux postes réservés à cet effet.
RG2 : Restrictions concernant l’usage du feu 
  • Il est défendu d’allumer du feu sur les quais, pontons, terre-pleins et ouvrages portuaires ainsi que sur le pont des bateaux.
  • Il est interdit d’avoir une flamme nue à proximité de produits inflammables.
RG3 : Interdiction de fumer 

Il est interdit de fumer lors des opérations de soutage du bateau de plaisance, qui doivent s’effectuer moteur arrêté, circuits électriques et de gaz coupés et compartiment moteur ouvert ou ventilé.

RG4 : Consignes de sécurité relative à l’utilisation de l’électricité
  • Les bateaux ne pourront rester sous tension électrique qu’en présence d’une personne à bord.
  • Les appareils de chauffage, d’éclairage et les installations électriques doivent être conformes à la réglementation en vigueur pour les bateaux de plaisance selon leur catégorie, ainsi que les éléments de raccordement entre lesdites installations et les bornes de distribution du port de plaisance.
  • Les prolongateurs de raccordement devront être conformes à la réglementation en vigueur et munis d’une prise de terre.
RG5 : Consignes de lutte contre un feu à bord
  • En cas d’incendie dans l’enceinte portuaire ou dans des zones voisines, tous les bateaux de plaisance doivent prendre les mesures de précaution qui leur sont prescrites par la capitainerie.
  • En cas d’incendie à bord d’un bateau de plaisance, le propriétaire ou l’équipage doit immédiatement avertir l’exploitant, la capitainerie et les sapeurs-pompiers. Ces derniers peuvent requérir l’aide de l’équipage des autres bateaux de plaisance.

2 : Comment combattre le feu à bord d’un bateau ?

Il existe plusieurs solutions pour s’attaquer à un incendie. Connaître la cause de l’incendie facilite la mise en place de solution pour le contrer.

2.1 Les zones à risque

Sur un bateau, les zones à risques d’incendie sont connues. Cette connaissance facilite la précision de l’intervention. Voilà les zones à surveiller principalement :

  • Le moteur. L’échappement d’un moteur est souvent à 400 °C. Or l’huile, l’essence ou le gazole s’enflamment à ces températures. Ne soyez pas négligeant envers les fuites des différents circuits.
  • Le circuit électrique. Une mauvaise connexion électrique entraine un échauffement. Deux fils qui se touchent : une étincelle.
  • La cuisine. Bien sûr, il y a le gaz du réchaud. Sachez fermer la bouteille et vérifiez bien l’état de toute la tuyauterie.
2.2 Combattre le feu

Il y a plusieurs solutions pour combattre un incendie :

  • L’isolement : En limitant la zone d’incendie (par exemple en sortant de la cuisine, une poêle en flamme), on laisse se consommer les matériaux qui s’arrêteront seul.
  • L’étouffement : En supprimant l’oxygène, on casse le triangle de feu. C’est comme cela que fonctionne la couverture anti-feu. On obtient le même résultat en couvrant d’un couvercle une poêle en flamme.
  • L’inhibition : Il s’agit d’une action chimique. La poudre de l’extincteur coupe la base des flammes interrompant le feu.
  • Le refroidissement : En pulvérisant de l’eau, on refroidit le foyer. Sans chaleur pas de feu.
2.3 Les réflexes pour combattre le feu

Rapidité d’action : Avant de se développer, un feu commence petit. Ne perdez pas de temps à alerter les secours, à chercher de l’aide à l’extérieur : intervenez avant que le feu ne se propage.

  • Coupez l’alimentation en carburant : C’est le premier réflexe : fermer la bouteille de gaz, couper l’arrivée de gazole, ouvrir les coupe-circuits électriques. Sans carburant, un feu ne se propage pas.
  • Pensez à l’eau : Vous en avez à profusion autour de vous. Sur le feu de Classe A, un seau d’eau sera très efficace.
  • Manier l’extincteur : La lecture préventive des étiquettes des extincteurs et leur maniement à titre d’essai reste primordial. Ce n’est pas une fois le feu déclaré qu’il faudra s’informer du fonctionnement des extincteurs. La vitesse d’intervention est primordiale, et ce, d’autant plus que le temps de fonctionnement d’un extincteur est très bref. Tous les modèles n’ont pas le même système de déclenchement. N’attendez pas un départ de feu pour lire la notice.
2.4 Attention aux fumées  

Les fumées issues d’un incendie sont souvent toxiques. Évitez de les respirer. Chaudes, les fumées montent vers le plafond. Pour respirer, essayer de rester au niveau du sol, aussi que vous aurez de la visibilité. Si au sol il fait 30 °C, la fumée atteint des températures de 300 °C au niveau de la tête et jusqu’à 900 °C au plafond.

3 : Procédures de lutte contre l’incendie

ÉtapeLutte contre l’incendie
1La personne qui détecte l’incendie crie « AU FEU + LIEU» (en indiquant le lieu). Les autres membres devraient saisir un extincteur d’incendie ou une manche à incendie et se rendre sur les lieux.
2Capitaine de la marina : appelez le service d’incendie local

 

signaler et décrire la situation aux autorités locales.

3Déterminer l’étendue de l’incendie, s’il nécessite un traitement spécial, p. ex. un incendie électrique, et décrire la situation au capitaine ou lui faire décrire la situation par une autre personne.
4Durant l’évaluation de l’incendie, d’autres membres d’équipage peuvent :

 

  • Fermer les fenêtres et les orifices d’aération pour interrompre toute arrivée d’air ;
  • Préparer les extincteurs, les tuyaux d’incendie et la trousse de premiers soins ;
  • Armer l’équipement de sauvetage.
5N’essayer pas de maîtriser un incendie quand il :

 

  • Produit beaucoup de fumée ;
  • Est à proximité de produits inflammables ou combustibles ;
  • Ne peut pas être combattu avec un seul extincteur ;
  • Pourrait vous empêcher de sortir du local.
6Tenez-vous à au moins six pieds de l’incendie en tournant le dos à la SORTIE.

 

Sachez utiliser un extincteur :

  • Tirez sur la goupille.
  • Visez la BASE des flammes. Serrez la détente.
  • Effectuez avec la lance un mouvement de balayage latéral.

Projetez l’agent extincteur sur toute la surface de l’incendie en commençant par les flammes les plus proches et en avançant jusqu’à ce qu’il soit éteint.

Si une manche à incendie est disponible, utilisez‑la s’il ne s’agit pas d’un incendie électrique ou de graisse/huile en feu.

7Si l’incendie a été éteint, surveillez les lieux à l’affut d’une reprise de l’incendie.
8Si votre extincteur s’est vidé ou si l’incendie est trop gros, sortez et refermez la porte.

 

Faites fonctionner le système fixe d’extinction d’incendie.

9Capitaine – Surveillez la situation et déterminez si un risque de propagation d’incendie ou un risque d’explosion justifie l’abandon du navire.
10Il faut tenir les autorités et la société au courant de l’évolution de la situation.
11Il faut remplir un formulaire de rapport d’incident et, s’il y a lieu, communiquer avec la société et les autorités.

Réussir votre permis bateau de plaisance

Pour réussir votre permis bateau de plaisance. Je vous conseille fortement de voir le livre : 12 EXAMENS PERMIS BATEAU DE PLAISANCE : (Option Côtière) 360 Questions à Choix Multiples avec solutions commentées. Cet ouvrage propose 12 examens de 30 questions à choix multiples avec solutions commentées, sous la forme d’examens blancs. Il permet d’acquérir toutes les connaissances théoriques indispensables pour la préparation de votre examen option côtière et de Certificat de Radiotéléphoniste Restreint (CRR). Il peut également servir d’ouvrage de référence à emporter dans le journal de bord de tout bateau de plaisance. Élaboré par un Ex-Capitaine de Vaisseau, il répond parfaitement aux objectifs pédagogiques de l’examen officiel et il est particulièrement adapté à tous ceux qui passent ou ont l’ambition de passer prochainement le test du code de la mer pour obtenir la licence de conduire un bateau de plaisance.

 

N’hésitez pas à nous écrire pour nous transmettre vos impressions et vos remarques, car vos remarques sont une chance pour nous.

Spread the love

1 réflexion sur “Procédures et conseils de lutte contre un feu à bord”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

cinq × 5 =

error: Content is protected !!