fbpx
Permis bateau

Examen Sécurité Maritime

Vous préparez un examen permis bateau, cet Examen Sécurité Maritime est fait pour vous. Il va vous permettre d’acquérir l’essentiel des règles de la sécurité en mer concernant les risques inhérents à la navigation en mer.

Cet examen est un extrait du livre : 12 EXAMENS PERMIS BATEAU DE PLAISANCE : (Option Côtière) 360 Questions à Choix Multiples avec solutions commentées.

L’Examen Sécurité Maritime consiste en un questionnaire de 45 questions à choix multiples portant sur le programme des cours de la Sécurité Maritime que doivent assimiler les candidats aux permis bateau.

Cliquer pour suivre l’actualité et les nouveautés publiées sur notre chaîne.

Quiz Nr 01 Sécurité Maritime

Réponse Quiz Nr 01 Sécurité Maritime

Permis bateau Examen Sécurité  Maritime

Réponse 1:

La bonne réponse est B.

Un dispositif lumineux est obligatoire à bord des navires effectuant une navigation à moins de deux milles d’un abri. Celui-ci peut-être:

  1. Collectif. Il est alors constitué d’une lampe torche étanche ayant une autonomie d’au moins 6 heures;
  2. Ou individuel. En ce cas:
  3. Il doit être étanche et avoir une autonomie d’au moins 6 heures;
  4. Il doit être soit porté soit fixé à l’équipement individuel de flottabilité mis à la disposition de la personne embarquée;
  5. Il peut être de type lampe flash, lampe torche.
Permis bateau Examen Sécurité  Maritime

Réponse 2:

La bonne réponse est A.

L’extincteur est un moyen mobile de lutte contre l’incendie. Il est considéré parmi le matériel d’armement et de sécurité basique d’un navire de plaisance. Sa présence est obligatoire en toute zone que soit en zone basique, côtière, semi-hauturière ou hauturière.

Le matériel d’armement et de sécurité basique d’un navire de plaisance comprend au minimum les éléments suivants:

1. un équipement individuel de flottabilité (EIF), accessible rapidement et aisément, présentant un niveau de performance d’au moins 50 N de flottabilité;

2. Un dispositif lumineux. Celui-ci peut-être: Collectif. Il est alors constitué d’une lampe torche étanche ayant une autonomie d’au moins 6 heures; ou individuel.

3. Un ou plusieurs extincteurs portatifs d’incendie. Le type d’extincteur portatif d’incendie, son emplacement et sa signalisation sont définis par le manuel du propriétaire.

4. Un dispositif d’assèchement manuel (écope, seau ou pompe à main) approprié au volume du navire pour les navires non-auto-videurs ou ceux qui comportent au moins un espace habitable. Ce dispositif peut être fixe ou mobile.

Permis bateau Examen Sécurité  Maritime

Réponse 3:

La bonne réponse est C.

Les navires marqués « CE » sont classés en quatre catégories de conception selon leurs aptitudes à affronter des conditions de mer caractérisées par une vitesse du vent et une hauteur significative de vague. Pour la catégorie de conception B ; les navires de plaisance conçus pour des vents qui peuvent aller jusqu’à la force 8 comprise et pour des vagues qui peuvent atteindre une hauteur significative jusqu’à 4 mètres compris.

Permis bateau Examen Sécurité  Maritime

Réponse 4:

La bonne réponse est B.

Il est considéré comme un engin de plage, toute embarcation ou engin appartenant à l’une des catégories suivantes:

  • Les embarcations ou engins propulsés à la voile de moins de 2,50 m de longueur de coque;
  • Les embarcations ou engins propulsés par un moteur à propulsion thermique ou électrique d’une puissance inférieure ou égale à 4,5 kW (6,1 ch), de moins de 2,50 m de longueur de coque;
  • Les embarcations ou engins principalement propulsés par l’énergie humaine, de moins de 3,50 m de longueur de coque;
  • Les embarcations ou engins propulsés principalement par l’énergie humaine qui ne satisfont pas aux conditions d’étanchéité, de stabilité et de flottabilité de l’article 245-4.03, de longueur de coque supérieure ou égale à 3,50 m.
  • Les surfs.
Permis bateau Examen Sécurité  Maritime

Réponse 5:

La bonne réponse est B.

Dispositions supplémentaires applicables aux navires proposés à la location qui présentent les caractéristiques suivantes:

  • Les navires à moteur d’une puissance propulsive supérieure à 4,5 kW (6,1 CH) ;
  • Les voiliers de masse lège supérieure à 250 kg.

Dès lors qu’ils naviguent à plus de 2 milles d’un abri, ces navires sont équipés du matériel complémentaire suivant:

  • Un moyen de positionnement électronique par satellites ou stations terrestres;
  • Un document regroupant les instructions de mise en œuvre des dispositifs d’assèchement et de lutte contre l’incendie ainsi que l’abandon;
  • Un émetteur-récepteur VHF conforme aux exigences essentielles prévues par le droit communautaire applicable.
Permis bateau Examen Sécurité  Maritime

Réponse 6:

La bonne réponse est B.

Le permis plaisance option côtière vous permet de conduire un bateau de plaisance d’une puissance de plus de 4,5 kilowatts (6 chevaux) en mer. En revanche, le permis plaisance option côtière n’est pas nécessaire pour conduire un voilier en mer.

Avec ce permis vous pouvez donc piloter un bateau à moteur de 6 CV ou plus! Pas de limite de taille non plus. Il permet également l’utilisation de la radio VHF, la navigation sur les lacs et plans d’eau fermés et le pilotage d’un jet-ski.

Le Permis Mer Côtier ne permet pas de s’éloigner à plus de 6 milles d’un abri, quelle que soit la zone de navigation pour laquelle le bateau est équipé. Néanmoins, pour conduire un bateau au-delà de 6 milles, il faut avoir, en plus de l’option côtière sur son permis, l’extension hauturière.

Abri: Endroit de la côte où tout engin, embarcation ou navire et son équipage peuvent se mettre en sécurité en mouillant, atterrissant ou accostant et en repartir sans assistance. Cette notion tient compte des conditions météorologiques et de mer du moment ainsi que des caractéristiques de l’engin, de l’embarcation ou du navire.

Examen Sécurité  Maritime Permis bateau

Réponse 7:

La bonne réponse est C.

La ligne de mouillage est considérée comme matériel de sécurité obligatoire à bord de tous les navires, quelle que soit leur taille ou la zone de navigation pour laquelle ils sont armés.

Navires effectuant une navigation à moins de 2 milles d’un abri – Matériel d’armement et de sécurité basique des navires de plaisance.

Le matériel d’armement et de sécurité basique d’un navire de plaisance comprend au minimum les éléments suivants:

6. Une ligne de mouillage appropriée au navire et à la zone de navigation. Toutefois, sont, sous la responsabilité du chef de bord, dispensés de ce dispositif:

  • Les navires à voile dont le déplacement lège est inférieur à 250 kg;
  • Les navires motorisés dont le déplacement lège est inférieur à 250 kg et dont la puissance est inférieure ou égale à 4,5 kW (6,1 ch.);
  • Ainsi que les véhicules nautiques à moteur.
 Examen Sécurité  Maritime Permis bateau

Réponse 8:

La bonne réponse est B.

Un compas magnétique étanche, conforme aux normes ISO pertinentes est obligatoire à bord des navires effectuant une navigation de 2 à moins de 6 milles d’un abri. Il est compté parmi le matériel d’armement et de sécurité côtier des navires de plaisance.

Le matériel d’armement et de sécurité côtier d’un navire de plaisance comprend au minimum les éléments suivants:

  • Des équipements individuels de flottabilité,
  • Un dispositif de repérage et d’assistance pour personne tombée à l’eau type « bouée fer à cheval » ou « bouée couronne »,
  • Autant d’EIF présentant un niveau de performance d’au moins 100 N de flottabilité que de personnes embarquées,
  • Trois feux rouges à main,
  • Un compas magnétique étanche, conforme aux normes ISO pertinentes ou un système de positionnement satellitaire étanche faisant fonction de compas,
  • La ou les cartes marines, ou encore leurs extraits, officiels. Elles couvrent les zones de navigation fréquentées, sont placées sur support papier ou sur support électronique et son appareil de lecture, et sont tenues à jour,
  • Le règlement international pour prévenir les abordages en mer (RIPAM), ou un résumé textuel et graphique, éventuellement sous forme de plaquette autocollantes ou un support électronique et son appareil de lecture,
  • Un document décrivant le système de balisage de la zone fréquentée, éventuellement sous forme de plaquettes autocollante ou sur support électronique et son appareil de lecture.
Examen Sécurité  Maritime Permis bateau

Réponse 9:

La bonne réponse est B.

Un navire de la catégorie de conception C est considéré comme conçu pour des vents qui peuvent dépasser la force 6 (sur l’échelle de Beaufort) et pour des vagues qui peuvent dépasser une hauteur significative de 2 mètres.

Rappel:

La hauteur significative des vagues est la hauteur moyenne du tiers des vagues les plus hautes, qui correspond à peu près à la hauteur de vague estimée par un observateur expérimenté.

Examen Sécurité  Maritime Permis bateau

Réponse 10:

La bonne réponse est D.

Un navire de la catégorie de conception A est considéré comme conçu pour des vents qui peuvent dépasser la force 8 (sur l’échelle de Beaufort) et pour des vagues qui peuvent dépasser une hauteur significative de 4 mètres, à l’exclusion toutefois des conditions exceptionnelles, telles que des tempêtes, des tempêtes violentes, des tornades et des conditions maritimes extrêmes ou des vagues scélérates.

Examen Sécurité  Maritime Permis bateau

Réponse 11:

La bonne réponse est D.

Un dispositif permettant le remorquage (point d’amarrage et bout de remorquage) est un matériel d’armement et de sécurité basique des navires de plaisance effectuant une navigation à moins de 2 milles d’un abri, c’est-à-dire la zone basique.

Examen Sécurité  Maritime Permis bateau

Réponse 12:

La bonne réponse est A.

Sauf en cas de force majeure, le nombre maximal de personnes à bord ainsi que la charge maximale recommandée ne sont jamais dépassés en navigation. Ces valeurs sont indiquées sur la plaque du constructeur ou sur la plaque signalétique ou, pour les engins qui en sont dépourvus, sur le manuel d’utilisateur.

Examen Sécurité  Maritime Permis bateau

Réponse 13:

La bonne réponse est B.

Entre 2 et 6 miles d’un abri, il est obligatoire d’avoir à bord les documents suivants:

  • La ou les cartes marines, ou encore leurs extraits, officiels, élaborés à partir des informations d’un service hydrographique national. Elles couvrent les zones de navigation fréquentées, sont placées sur support papier ou sur support électronique et son appareil de lecture, et sont tenues à jour.
  • Le règlement international pour prévenir les abordages en mer (RIPAM), ou un résumé textuel et graphique, éventuellement sous forme de plaquette autocollante ou un support électronique et son appareil de lecture.
  • Un document décrivant le système de balisage de la zone fréquentée, éventuellement sous forme de plaquettes autocollantes ou sur support électronique et son appareil de lecture.

Le livre des feux est obligatoire à bord des navires effectuant une navigation au-delà de 6 milles d’un abri.

Examen Sécurité  Maritime Permis bateau

Réponse 14:

La bonne réponse est A.

Un coup de vent décrit un phénomène météorologique où le souffle du vent subit une forte augmentation, souvent brutale et inattendue. En météorologie marine, on appelle coup de vent un vent repéré dans l’échelle Beaufort par des vitesses moyennes allant de la limite inférieure de la force 8, soit 34 nœuds ou 62 km/h.

État de la mer: Lames de 5 m, tourbillons d´écume à la crête des lames, traînées d´écume.

Examen Sécurité Maritime Permis bateau

Réponse 15:

La bonne réponse est B.

La vitesse dans les ports est réduite à 3 nœuds nautiques (environ 5,5 km/h), et dans la bande des 300 mètres, la vitesse est limitée à 5 nœuds nautiques (9,3 km/h). La réglementation est la même que vous soyez à bord d’un voilier ou d’un bateau à moteur.

Quiz Nr 02 Sécurité Maritime

Réponse Quiz Nr 02 Sécurité Maritime

Examen Sécurité  Maritime Nautisme au Maroc

Réponse 01:

La bonne réponse est B.

Parmi le matériel d’armement et de sécurité des navires effectuant une navigation à moins de 2 milles d’un abri; en trouve l’équipement individuel de flottabilité (EIF). Il doit être accessible rapidement et aisément, présentant un niveau de performance d’au moins 50 N de flottabilité.

Permis bateau Examen Sécurité Maritime

Réponse 02:

La bonne réponse est A.

Parmi le matériel d’armement et de sécurité des navires effectuant une navigation à moins de 2 milles d’un abri; en trouve le dispositif d’assèchement manuel (écope, seau ou pompe à main) approprié au volume du navire pour les navires non-auto-videurs ou ceux qui comportent au moins un espace habitable. Ce dispositif peut être fixe ou mobile.

Permis bateau Examen Sécurité  Maritime

Réponse 03:

La bonne réponse est B.

La navigation des véhicules nautiques à moteur conçus pour embarquer plus d’une personne est limitée à 6 milles d’un abri.

 Examen Sécurité Maritime Permis bateau

Réponse 04:

La bonne réponse est D.

Les navires marqués « CE » sont classés en quatre catégories de conception selon leurs aptitudes à affronter des conditions de mer caractérisées par une vitesse du vent et une hauteur significative de vague. Pour la catégorie de conception A; les navires de plaisance sont conçus pour des vents qui peuvent dépasser la force 8 (sur l’échelle de Beaufort) et pour des vagues qui peuvent dépasser une hauteur significative de 4 mètres, à l’exclusion des conditions exceptionnelles telles que des tempêtes, des tempêtes violentes, des tornades et des conditions maritimes extrêmes ou des vagues énormes.

 Examen Sécurité Maritime Permis bateau

Réponse 05:

La bonne réponse est C.

Les planches à voile, les planches aérotractées et les planches nautiques à moteur effectuent une navigation exclusivement diurne. Leur navigation est limitée à une distance d’un abri n’excédant pas 2 milles. À partir de 300 m d’un abri, ils doivent porter en permanence le matériel d’armement et de sécurité basique.

 Examen Sécurité Maritime Permis bateau

Réponse 06:

La bonne réponse est C.

Rappel: Un abri est un endroit de la côte ou tout engin, embarcation ou navire et son équipage peuvent se mettre en sécurité en mouillant, atterrissant ou accostant et en repartir sans assistance. Cette notion tient compte des conditions météorologiques du moment ainsi que des caractéristiques de l’engin, de l’embarcation ou du navire.

  • Matériel d’armement et de sécurité basique des navires de plaisance pour les navires effectuant une navigation à moins de 2 milles d’un abri.
  • Matériel d’armement et de sécurité côtier des navires de plaisance pour les navires effectuant une navigation de 2 à moins de 6 milles d’un abri.
  • Matériel d’armement et de sécurité semi-hauturier des navires de plaisance pour les navires effectuant une navigation de 6 à moins de 60 milles d’un abri.
  • Matériel d’armement et de sécurité hauturier des navires de plaisance pour les navires effectuant une navigation à 60 milles et plus d’un abri.
 Examen Sécurité Maritime Permis bateau

Réponse 07:

Les bonnes réponses sont C et D.

À moins de 2 milles d’un abri, les véhicules nautiques à moteur doivent embarquer le matériel d’armement et de sécurité basique ainsi constitué:

  • Un moyen de repérage lumineux individuel;
  • Le cas échéant, le ou les extincteurs portatifs d’incendie préconisé(s) par le fabricant;
  • Un dispositif permettant le remorquage (point d’amarrage et bout de remorquage);
  • Un moyen de connaître les heures et coefficients de marée du jour et de la zone considérée ou leur connaissance.
 Examen Sécurité Maritime Permis bateau

Réponse 08:

La bonne réponse est B.         

Chef de bord: Membre d’équipage responsable de la conduite du navire, de la tenue du journal de bord lorsqu’il est exigé, du respect des règlements et de la sécurité des personnes embarquées. Il s’assure, notamment:

  • De l’adéquation de sa navigation avec les caractéristiques de son navire;
  • De la présence à bord, du bon état et de la validité de tous les équipements et matériels de sécurité embarqués ainsi que de leur adaptation aux personnes embarquées;
  • De la mise en œuvre desdits matériels lorsque les circonstances l’exigent.
 Examen Sécurité Maritime Permis bateau

Réponse 09:

La bonne réponse est D.

Parmi le matériel d’armement et de sécurité semi-hauturier des navires de plaisance effectuant une navigation de 6 à moins de 60 milles d’un abri, on trouve un ou plusieurs radeaux de survie gonflables permettant d’embarquer l’ensemble des personnes à bord, adapté(s) à la navigation pratiquée et conforme(s) à la norme NF/ISO 9650.

 Examen Sécurité Maritime Permis bateau

Réponse 10:

Les bonnes réponses sont B et C.

Les annexes mises en œuvre à partir du navire porteur et naviguant à plus de 300 m d’un abri côtier; doivent être embarqués:

  • Un moyen de repérage lumineux. Il doit être étanche et avoir une autonomie d’au moins 6 heures. Il peut être de type lampe flash ou lampe torche. Il peut également être de type cyalume, à condition que ce dispositif soit porté effectivement par chaque personne à bord;
  • Autant d’EIF présentant un niveau de performance de 50 N de flottabilité que de personnes à bord de l’annexe.

Rappel: Annexe est une embarcation utilisée à des fins de servitude ou de liaison depuis la terre ou à partir d’un navire porteur.

 Examen Sécurité Maritime Permis bateau

Réponse 11:

Les bonnes réponses sont A, B et C.

Sauf en cas de force majeure, le nombre maximal de personnes à bord ainsi que la charge maximale recommandée ne sont jamais dépassés en navigation. Ces valeurs sont indiquées sur la plaque du constructeur ou sur la plaque signalétique ou, pour les engins qui en sont dépourvus, sur le manuel d’utilisateur.

  • Les enfants de moins d’1 an ne sont pas pris en compte dans le calcul du nombre de personnes à bord.
  • L’ensemble du matériel d’armement et de sécurité est adapté aux caractéristiques de l’embarcation, de l’engin ou du navire. Il est maintenu en bon état de fonctionnement, à jour des visites techniques qui lui sont applicables et prêt à servir en cas d’urgence.
 Examen Sécurité Maritime Permis bateau

Réponse 12:

La bonne réponse est A.

Les véhicules nautiques à moteur effectuent une navigation exclusivement diurne.

Quelle que soit leur distance d’un abri, y compris à moins de 300 m de celui-ci, leurs pratiquants doivent porter en permanence un équipement individuel de flottabilité. Les performances présentées par cet EIF sont de:

  • 50 N jusqu’à 2 milles d’un abri;
  • 100 N de 2 milles à 6 milles d’un abri.

Rappel: Véhicule nautique à moteur (moto-jet aquatique) est une embarcation de longueur de coque inférieure à 4 mètres équipée d’un moteur à combustion interne qui entraîne une turbine constituant sa principale source de propulsion, et conçue pour être manœuvrée par une ou plusieurs personnes assises, debout ou agenouillées sur la coque plutôt qu’à l’intérieur de celle-ci.

 Examen Sécurité Maritime Permis bateau

Réponse 13:

La bonne réponse est C.

Parmi le matériel d’armement et de sécurité côtier d’un navire de plaisance effectuant une navigation de 2 à moins de 6 milles d’un abri, on trouve: un dispositif de repérage et d’assistance pour personne tombée à l’eau type « bouée fer à cheval » ou « bouée couronne » ou tout autre dispositif équivalent, et satisfait aux exigences suivantes:

  1. Son niveau de performance est d’au moins 142 N de flottabilité ;
  2. Sa forme et ses couleurs le rendent facilement repérable de jour depuis le navire porteur ;
  3. Les matériaux constitutifs extérieurs résistent aux hydrocarbures et au milieu marin ;
  4. Sa mise en œuvre ne nécessite pas d’intervention autre que le largage à l’eau, qui doit pouvoir s’effectuer sans source d’énergie extérieure ;
  5. Il fonctionne après une immersion d’une heure à la pression équivalente d’un mètre de colonne d’eau ;
  6. Il possède un dispositif lumineux étanche et pouvant résister à une immersion d’une heure dans un mètre d’eau, résister au milieu marin, avoir une autonomie d’au moins 6 heures et dont le rayonnement doit pouvoir être visible sur tout l’horizon jusqu’à une distance de 0,5 mille ;
  7. Il ne nécessite pas de source d’énergie externe au moment de sa mise en œuvre ;
  8. Son efficacité est assurée quelle que soit sa position dans l’eau ;
  9. Une personne peut s’en saisir facilement lorsqu’elle est à l’eau ;
  10. Il comporte soit le nom et le numéro d’immatriculation du navire, soit le nom de l’établissement organisant l’activité physique et sportive pour laquelle le navire est utilisé. Cette identification est portée sur toutes les parties du dispositif susceptibles d’apparaître, soit de manière permanente, soit temporaire comme, par le moyen d’une bande auto-agrippante velours-crochet, résistante au milieu marin.
 Examen Sécurité Maritime Permis bateau

Réponse 14:

La bonne réponse est C.

Zones de navigation:

  • Basique: De 000 m à moins de 2 MN d’un abri.
  • Côtière: De 2 MN à moins de 6 MN d’un abri.
  • Semi-hauturière: De 6 MN à moins de 60 MN d’un abri.
  • Hauturière:  À partir de 60 MN d’un abri.

Rappel: Un abri est un endroit de la côte ou tout engin, embarcation ou navire et son équipage peuvent se mettre en sécurité en mouillant, atterrissant ou accostant et en repartir sans assistance. Cette notion tient compte des conditions météorologiques du moment ainsi que des caractéristiques de l’engin, de l’embarcation ou du navire.

 Examen Sécurité Maritime Permis bateau

Réponse 15:

La bonne réponse est D.

Aucun matériel d’armement et de sécurité n’est conservé dans les locaux de machines. Lorsqu’il n’existe pas d’autres possibilités de rangement, le matériel peut être stocké à l’extérieur, éventuellement sous un plancher amovible, en sacs ou boîtes étanches fermés et assujettis à la structure. Dans tous les cas, le lieu de stockage est maintenu en état de propreté et est exempt de coulures d’hydrocarbures dans les fonds.

Rappel: Un rouf (aussi nommé roufle ou roof) est une superstructure sur le pont supérieur d’un bateau ne s’étendant pas sur toute sa largeur. Il peut être muni d’un capot à glissières, qui forme le dessus de la cabine d’un bateau.

Quiz Nr 03 Sécurité Maritime

Réponse Quiz Nr 03 Sécurité Maritime

 Examen Sécurité Maritime Permis bateau

Réponse 01:

La bonne réponse est C.

De 2 milles à 6 milles d’un abri, les véhicules nautiques à moteur doivent embarquer, outre le matériel d’armement et de sécurité basique, le matériel d’armement et de sécurité côtier ainsi constitué:

  • Trois feux rouges à main;
  • Un compas magnétique étanche, conforme aux normes ISO;
  • La ou les cartes marines, ou encore leurs extraits, officiels. Elles couvrent les zones de navigation fréquentées;
  • Le règlement international pour prévenir les abordages en mer (RIPAM);
  • Un document décrivant le système de balisage de la zone fréquentée.
 Examen Sécurité Maritime Permis bateau

Réponse 02:

La bonne réponse est C.

Les navires marqués « CE » sont classés en quatre catégories de conception selon leurs aptitudes à affronter des conditions de mer caractérisées par une vitesse du vent et une hauteur significative de vague.

Pour la catégorie de conception B les navires de plaisance sont conçus pour des vents qui peuvent aller jusqu’à la force 8 comprise et pour des vagues qui peuvent atteindre une hauteur significative jusqu’à 4 mètres compris.

Permis bateau Examen Sécurité Maritime NautismeMaroc

Réponse 03:

La bonne réponse est C.

Les engins à sustentation hydropropulsés effectuent une navigation diurne à une distance d’un abri n’excédant pas 2 milles. Leur utilisation est effectuée dans des zones dégagées, libres de tous obstacles susceptibles de représenter un danger pour l’utilisateur. L’engin, son éventuel élément support, et son utilisateur satisfont, à tout moment, aux exigences du règlement international pour prévenir les abordages en mer. Dans tous les cas, l’utilisateur doit respecter les consignes établies par le fabricant dans le manuel du propriétaire.

Rappel:

Un engin à sustentation hydropropulsé est un engin utilisant la réaction d’un écoulement d’eau pour s’élever et se déplacer au-dessus de la surface du plan d’eau à partir duquel il s’alimente. L’élément mécanique qui communique à l’eau l’énergie nécessaire à sa mise en mouvement peut être incorporé à l’engin proprement dit ou supporté par un flotteur.

Permis bateau Examen Sécurité Maritime NautismeMaroc

Réponse 04:

La bonne réponse est A.

Le matériel d’armement et de sécurité basique d’un navire de plaisance comprend aussi le pavillon national. Il doit être arboré par les bateaux effectuant une navigation à moins de 2 milles d’un abri.

Rappel: Le pavillon national permet une identification de la nationalité du navire. Dans certains cas il peut même préciser le statut du navire. Le pavillon national n’est pas obligatoirement identique au drapeau national. En effet, sur le pavillon, la largeur des bandes est progressive pour donner une impression de même largeur lorsque le pavillon flotte au vent. Il doit être en rapport avec la taille du bateau (maximum de 1/10). Il ne doit jamais être en contact avec l’eau ni le pont et doit être le plus grand pavillon arboré. Il doit être installé sur un mât incliné au sommet et ne doit jamais être fixé sur le pataras (un câble reliant la tête de mât à l’arrière du navire).

Attention: En mer comme au port, il est interdit d’arborer le pavillon pirate sur son navire.

Permis bateau Examen Sécurité Maritime

Réponse 05:

La bonne réponse est B.

  • Annuaire des marées: Matériel de sécurité obligatoire dans la zone basique.
  • Trois feux rouges à main et compas magnétique: Matériel de sécurité obligatoire dans la zone côtière.
  • Matériel pour faire le point: Matériel de sécurité obligatoire dans la zone semi-hauturière.
Permis bateau Examen Sécurité Maritime

Réponse 06:

Les bonnes réponses sont A et C.

  • Annuaire des marées: Matériel de sécurité obligatoire dans la zone basique.
  • Dispositif de remorquage: Matériel de sécurité obligatoire dans la zone basique.
  • Trois feux rouges à main: Matériel de sécurité obligatoire dans la zone côtière.
  • Compas magnétique: Matériel de sécurité obligatoire dans la zone côtière.
Permis bateau Examen Sécurité Maritime

Réponse 07:

La bonne réponse est B.

Les navires marqués « CE » sont classés en quatre catégories de conception selon leurs aptitudes à affronter des conditions de mer caractérisées par une vitesse du vent et une hauteur significative de vague. Pour la catégorie de conception C; les navires de plaisance conçus pour des vents qui peuvent aller jusqu’à la force 6 comprise et pour des vagues qui peuvent atteindre une hauteur significative jusqu’à deux mètres compris.

Permis bateau Examen Sécurité Maritime

Réponse 08:

La bonne réponse est C.

Caractéristiques et emplacements des extincteurs portatifs d’incendie:

  • Les extincteurs portatifs d’incendie placés dans un endroit où ils pourraient être exposés aux éclaboussures d’eau ou aux embruns doivent avoir un système de protection de la buse de projection et du système de déclenchement, sauf si les extincteurs sont certifiés ou désignés pour un usage marin.
  • Les agents extincteurs ne doivent pas être utilisés de façon à entraîner des concentrations toxiques dans l’espace où ils sont déchargés.
  • Il est interdit d’utiliser un agent extincteur contenant du Halon 1211, 1301, 2402 ou du perfluorocarbone.
  • La capacité maximale d’un extincteur portatif d’incendie au dioxyde de carbone (CO2) ne peut excéder 2 kg.
  • La durée de vie et la périodicité des contrôles des extincteurs sont fixées par leur fabricant.
  • Chaque extincteur portatif d’incendie doit être immédiatement et facilement accessible.
  • Les extincteurs portatifs d’incendie au CO2 ne peuvent être placés que dans des locaux d’habitation et uniquement si ces locaux contiennent des équipements électriques sous tension ou des liquides inflammables.
  • Il ne doit pas y avoir plus d’un seul extincteur au CO2 par espace habitable.
Permis bateau Examen Sécurité Maritime

Réponse 09:

La bonne réponse est D.

Un émetteur-récepteur VHF portatif et étanche est considéré parmi le matériel d’armement et de sécurité hauturier. Il est obligatoire à bord des navires de plaisance effectuant une navigation à 60 milles et plus d’un abri (Hauturière). Il doit être conforme à l’ensemble des dispositions de nature administrative et aux exigences essentielles prévues par le droit communautaire applicable. (Bête règle: Si vous abandonnez le navire, la radio VHF vous permettra d’être en contact avec les secours sur zone ou les aéronefs).

Permis bateau Examen Sécurité Maritime

Réponse 10:

La bonne réponse est C.

Planche aérotractée (kite surf): quelle que soit sa longueur, flotteur sur lequel le pratiquant se tient en équilibre dynamique, et dont la propulsion est assurée par une aile aérotractrice.

Les planches à voile, les planches aérotractées et les planches nautiques à moteur effectuent une navigation exclusivement diurne.

  • Leur navigation est limitée à une distance d’un abri n’excédant pas 2 milles.
  • Les planches aérotractées comportent un identifiant de la personne, physique ou morale, qui en est le propriétaire et permettant de la contacter. Cet identifiant, en caractères d’un centimètre minimum de hauteur, doit être inscrit sur la voile ou sur un support qui en est solidaire. Il doit être constitué soit par le nom, soit par les coordonnées téléphoniques ou électroniques du propriétaire ou par plusieurs de ces identifiants.
  • À partir de 300 m d’un abri, ils doivent porter en permanence le matériel d’armement et de sécurité basique ainsi constitué: une aide à la flottabilité d’une capacité minimale de 50 N ou une combinaison humide en néoprène ou sèche assurant au minimum une protection du torse et de l’abdomen, une flottabilité positive et une protection thermique.
Permis bateau Examen Sécurité Maritime

Réponse 11:

Les bonnes réponses sont A et D.

Les véhicules nautiques à moteur effectuent une navigation exclusivement diurne. Quelle que soit leur distance d’un abri, y compris à moins de 300 m de celui-ci, leurs pratiquants doivent porter en permanence un équipement individuel de flottabilité. Les performances présentées par cet EIF sont de:

  • 50 N jusqu’à 2 milles d’un abri;
  • 100 N de 2 milles à 6 milles d’un abri.

En dehors des eaux territoriales, le pavillon national doit être arboré.

Permis bateau Examen Sécurité Maritime

Réponse 12:

La bonne réponse est D.

Les navires marqués « CE » sont classés en quatre catégories de conception selon leurs aptitudes à affronter des conditions de mer caractérisées par une vitesse du vent et une hauteur significative de vague. Pour la catégorie de conception A; les navires de plaisance sont conçus pour des vents qui peuvent dépasser la force 8 (sur l’échelle de Beaufort) et pour des vagues qui peuvent dépasser une hauteur significative de 4 mètres, à l’exclusion des conditions exceptionnelles telles que des tempêtes, des tempêtes violentes, des tornades et des conditions maritimes extrêmes ou des vagues énormes.

Permis bateau Examen Sécurité Maritime

Réponse 13:

La bonne réponse est B.

Parmi le matériel d’armement et de sécurité côtier des navires de plaisance effectuant une navigation de 2 à moins de 6 milles d’un abri, il y a:

Le règlement international pour prévenir les abordages en mer (RIPAM), ou un résumé textuel et graphique, éventuellement sous forme de plaquette autocollantes ou un support électronique et son appareil de lecture.

Permis bateau Examen Sécurité Maritime

Réponse 14:

La bonne réponse est C.

Les planches à voile, les planches aérotractées et les planches nautiques à moteur effectuent une navigation exclusivement diurne. Leur navigation est limitée à une distance d’un abri n’excédant pas 2 milles.

Rappel: À partir de 300 m d’un abri, ils doivent porter en permanence le matériel d’armement et de sécurité basique ainsi constitué: une aide à la flottabilité d’une capacité minimale de 50 N ou une combinaison humide en néoprène ou sèche assurant au minimum une protection du torse et de l’abdomen, une flottabilité positive et une protection thermique.

Permis bateau Examen Sécurité Maritime

Réponse 15:

La bonne réponse est D.

Conditions d’utilisation des véhicules nautiques à moteur:

  • Les véhicules nautiques à moteur effectuent une navigation exclusivement diurne.
  • La navigation des VNM conçus pour embarquer au maximum une personne est limitée à 2 milles d’un abri.
  • La navigation des véhicules nautiques à moteur conçus pour embarquer plus d’une personne est limitée à 6 milles d’un abri.

Je vous conseille fortement de voir le livre :

12 EXAMENS PERMIS BATEAU DE PLAISANCE : (Option Côtière) 360 Questions à Choix Multiples avec solutions commentées.

Ce livre est l’outil idéal pour réussir votre permis bateau de plaisance. Il propose 12 examens de 30 questions à choix multiples avec solutions commentées ; sous la forme d’examens blancs. Il permet d’acquérir toutes les connaissances théoriques indispensables pour la préparation de l’examen du permis bateau option côtière et de Certificat de Radiotéléphoniste Restreint (CRR). Il peut également servir d’ouvrage de référence à emporter dans le journal de bord de tout bateau de plaisance.

Élaboré par un Ex-Capitaine de Vaisseau ; il répond parfaitement aux objectifs pédagogiques de l’examen officiel et il est particulièrement adapté à tous ceux qui passent ou ont l’ambition de passer prochainement le test du code de la mer pour obtenir la licence de conduire un bateau de plaisance.

La clarté de sa mise en page et la mise en valeur de ce qu’il faut retenir permettent au candidat de vérifier ses connaissances en se plaçant dans une situation réelle de l’examen et d’acquérir facilement les connaissances théoriques et pratiques. Vous pourrez suivre votre progression pas-à-pas afin d’orienter au mieux vos révisions.

Voir aussi :

Examen Permis Côtier (NR 05 Option Côtière | 30 QCM avec Solutions Commentées)

Examen Permis Bateau (NR 07 Option Côtière | 30 QCM avec Solutions Commentées)

Examen Météo Marine

Examen Carte Marine

N’hésitez pas à nous écrire pour nous transmettre vos impressions et vos remarques.

Nautisme Maroc

Notre vision est de favoriser le développement du Nautisme et faire la promotion du Maroc comme une destination nautique exceptionnelle. Nos plaisanciers sont considérés comme des invités mandatés par Dieu. Ils sont le centre du NautismeMaroc.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 3 =

error: Content is protected !!