fbpx
Nautisme au Maroc

Permis Bateau de Plaisance

Le permis bateau plaisance est le permis de conduire les véhicules nautiques de plaisance à usage personnel. Selon les pays, la conduite d’un véhicule nautique de plaisance (bateau, véhicule amphibie, moto aquatique, aéroglisseur, sous-marin de poche) ; est sujette à l’obtention de formes différentes de permis.

Les voiliers et les navires de plaisance équipés d’un moteur d’une puissance inférieure ou égale à 6 CV ne sont pas concernés. Cependant, en eaux intérieures et en rivière particulièrement ; le conducteur de l’embarcation devra en posséder un si le voilier dispose d’un moteur de plus de 6 CV.

Il existe quatre types de permis bateau : le permis côtier, son extension (le permis hauturier) ; le permis fluvial (ou permis de plaisance en eaux intérieures) et son extension.

Permis bateau de plaisance option côtière

Le permis plaisance option côtière (en mer) est obligatoire si vous souhaitez conduire un bateau de plaisance à moteur de plus de 4,5 kilowatts (6 chevaux). Vous devez avoir minimum 16 ans pour passer ce permis. Les épreuves pour ce permis se composent d’une formation théorique et d’une formation pratique.

De quoi s’agit-il ?

Le permis plaisance option côtière vous permet de conduire un bateau de plaisance d’une puissance de plus de 4,5 kilowatts (6 chevaux) en mer. Il permet de naviguer de jour comme de nuit en mer et sur les lacs ou plans d’eaux fermés, jusqu’à six milles nautiques d’un abri ; sans restriction de taille ni de puissance de moteur.

En revanche, le permis plaisance option côtière n’est pas nécessaire pour conduire un voilier en mer.

 À savoir : pour conduire un bateau au-delà de six mille, il faut avoir, en plus de l’option côtière sur son permis, l’extension hauturière.

Avec l’option côtière, le détendeur du permis bateau de plaisance peut

  • Naviguer en mer, de jour comme de nuit, jusqu’à 6 milles nautiques (un peu plus de 11 kilomètres) sans limitation de puissance motrice pour le bateau. Au-delà de cette limite, l’option hauturière s’impose
  • Naviguer sur les lacs et les plans d’eau intérieurs fermés
  • Conduire un véhicule nautique à moteur (VNM) ; comme un jet-ski ou un scooter des mers, de plus de 6 chevaux, mais uniquement de jour
  • Utiliser un équipement radio VHF (pour Very High Frequency

Quelles sont les conditions pour passer le permis bateau de plaisance ?

Vous devez avoir minimum 16 ans pour passer ce permis.

A noter : entre 14 et 16 ans, il est possible de conduire un bateau de plaisance de moins de 20 mètres ; en journée uniquement. Pour cela, le jeune doit appartenir à un organisme affilié à une fédération sportive agréée.

Comment s’inscrire à l’examen ?

Vous devez faire votre inscription sur un formulaire : Demande d’inscription à une option de base du permis de conduire des bateaux de plaisance à moteur

Ce formulaire doit être accompagné des documents suivants :

  • Photo d’identité couleur
  • Timbre fiscal pour l’inscription à l’examen
  • Timbre fiscal pour la délivrance du permis
  • Photocopie d’une pièce d’identité
  • Certificat d’aptitude physique datant de moins de 6 mois

Votre dossier d’inscription (formulaire et documents à joindre) doit être déposé ou envoyé de préférence par lettre recommandée avec avis de réception auprès de l’un des services suivants :

  • Délégation à la mer et au littoral
  • Centre de formation de votre choix agréé par le ministère en charge de la mer (qui transmettra à la délégation à la mer et au littoral)

Comment se déroule l’examen de permis bateau de plaisance ?

Le permis comporte une formation théorique et une formation pratique. Ces formations sont préparées dans un centre de formation de votre choix agréé par le ministère en charge de la mer.

Formation théorique

  • La formation théorique se fait en salle en présence d’un formateur.
  • Elle est d’une durée de cinq heures minimum.
  • Vos connaissances sont vérifiées à l’occasion d’un questionnaire à choix multiples (QCM).
  • Il comporte 30 questions. Cinq erreurs sont admises.

Le programme de formation de l’option côtière est le suivant :

  • Le balisage des côtes, des plages et les pictogrammes 
  • L’initiation au système de balisage région B
  • Les règles de barre et de route
  • Les signaux
  • Les feux et marques des navires
  • Les règles de navigation et de sécurité entre navires de plaisance et entre navires de plaisance et navires professionnels
  • Les notions d’autonomie en matière de carburant
  • La protection de l’environnement, faune et flore
  • La météorologie
  • L’initiation à la lecture de la carte marine
  • Les règles d’utilisation des écluses gardées ou automatiques 
  • Droit d’utilisation de la VHF

Formation pratique

Vous devez passer une formation d’une durée de 3 heures 30, dont 2 heures à la barre d’un bateau.

La formation pratique consiste à suivre un programme axé sur cinq thèmes :

  • La sécurité du plaisancier : assurer la sécurité individuelle et collective de l’équipage ; concevoir l’importance d’une formation à l’utilisation des moyens de communication embarqués 
  • Les incontournables du plaisancier : décider de l’opportunité d’une sortie en fonction d’un bulletin météorologique ; respecter le balisage et identifier les obstacles sur une zone de navigation
  • Les responsabilités du plaisancier : être responsable de l’équipage et du bateau ; utiliser à bon escient les moyens de détresse, respecter le milieu naturel
  • La conduite du bateau : maîtriser la mise en route du moteur, la trajectoire et la vitesse du navire ; l’arrêt de la propulsion, la marche arrière et l’utilisation des alignements
  • Les manœuvres du bateau : accoster et appareiller d’un quai, prendre un coffre, mouiller et récupérer une personne tombée à l’eau.

 A savoir : si vous avez un permis option eaux intérieures, vous n’avez pas à passer la formation pratique. Vous ne devez passer que l’examen théorique.

L’examen du permis bateau de plaisance option côtière

 L’examen théorique

  • Lors de l’examen théorique ou code, vous serez interrogé sur 30 questions à choix multiples dont cinq questions sur la VHF et une question sur l’environnement.
  • Il y a 1 à 2 bonnes réponses par question ; et le temps de réponse par question est de 20 secondes.
  • Pour être admis, vous devrez donner au minimum 25 bonnes réponses (cinq erreurs sont admises).
  • Une fois obtenue, l’épreuve théorique est valable 18 mois.

L’examen pratique

A la fin de la formation pratique, il n’y a pas d’examen à passer !

Lorsque l’ensemble des compétences pratiques à acquérir sont validées par votre formateur ; la formation est réputée effectuée et votre bateau-école vous délivre un certificat de réussite à la formation.

Envoi du permis

  • À la fin de la formation pratique, le centre de formation vous délivre une attestation de réussite.
  • Cette attestation sert de titre de conduite provisoire avant que vous ne receviez le permis définitif.

Le permis est ensuite délivré sur présentation de l’attestation de réussite par la préfecture.

Vous préparez un permis de navigation, ce test est fait pour vous. On y retrouve des types de questions que l’on peut rencontrer dans certains examens officiels.

Permis bateau de plaisance option côtière Extension hauturière

Le permis Extension hauturière permet de naviguer un bateau de plaisance d’une puissance motrice de plus de 4,5 kilowatts (6 chevaux) en mer. Il permet également de naviguer sur les lacs ou plans d’eaux fermés sans limite de distance d’un abri. L’inscription dans un établissement de formation n’est pas obligatoire, car il n’y a qu’une épreuve théorique. Il est donc possible de présenter l’examen en candidat libre. Des sanctions sont prévues notamment en cas d’imprudence grave.

De quoi s’agit-il ?

L’extension hauturière permet de conduire un bateau de plaisance d’une puissance motrice de plus de 6 CV en mer et sur les lacs ou plans d’eaux fermés ; de jour comme de nuit, sans limites de distance d’un abri ou des côtes. Il est indispensable pour naviguer avec une visibilité réduite et hors vue des côtes. Pour pouvoir passer le permis hauturier, il faut être titulaire du permis côtier. Il s’agit du permis le plus avancé qu’un marin de plaisance puisse obtenir.

  A savoir : cette extension n’est pas nécessaire pour piloter un voilier en mer.

Conditions d’inscription

Vous devez avoir au moins 16 ans et être titulaire : du permis de plaisance option côtière ou du permis A ou permis mer côtier (anciennes dénominations du permis option côtière).

Inscription à l’examen

L’inscription dans un établissement de formation n’est pas obligatoire. En effet, l’extension hauturière ne comporte qu’une épreuve théorique qu’il est possible de préparer seul et de présenter en candidat libre.

L’inscription se fait par le biais d’un formulaire. Permis de conduire des bateaux de plaisance à moteur : demande d’inscription à une extension

Ce formulaire doit être accompagné des pièces suivantes :

  • Original de votre permis plaisance côtière (ou permis A ou permis mer côtier)
  • Photo d’identité couleur
  • Timbre fiscal
  • Photocopie d’une pièce d’identité
  • Le dossier d’inscription (formulaire et pièces à joindre) doit être déposé ou envoyé de préférence par lettre recommandée avec avis de réception : soit directement auprès de la délégation à la mer et au littoral ; soit auprès de l’établissement de votre choix (qui transmettra à la délégation à la mer et au littoral).

Déroulement de l’examen

  • L’examen peut se dérouler dans établissement de formation (par exemple un bateau-école) ou en candidat libre.
  • L’extension hauturière ne comporte qu’une épreuve théorique de navigation. La durée de cette épreuve est de 1 heure 30 minutes.

Elle sert à démontrer que vous êtes capable de :

  • Savoir lire la carte marine,
  • Faire le point par plusieurs relèvements ou gisements et porter ce point sur la carte,
  • Calculer la variation, la dérive due au vent ; la dérive due au courant, le cap au compas, le cap vrai, la route sur le fond, faire l’estime,
  • Identifier les phares,
  • Être sensibilisé aux aides électroniques à la navigation,
  • Effectuer un calcul de marée par rapport à un port principal par la règle des douzièmes,
  • Savoir interpréter de manière simple une carte de météorologie marine et connaître les symboles utilisés,
  • Connaître le matériel de sécurité obligatoire au-delà de 6 milles.

Pour cette épreuve, l’interrogation porte sur les points suivants :

  • Une épreuve sur carte, notée sur 12,
  • Un calcul de marée, noté sur 4,
  • 2 questions sous forme de QCM portant sur l’utilisation et les précautions d’usage des aides électroniques à la navigation, notées chacune sur 0,5,
  • 2 questions de météorologie sous forme de QCM, notées chacune sur 1,
  • 1 question de réglementation sur le matériel de sécurité sous forme de QCM, notée sur 1.

Pour être reçu, vous devez obtenir au moins une note de 10 et la note de l’épreuve sur carte doit être au moins égale à 7.

Délivrance du permis

En cas de réussite à l’examen, l’établissement délivre une attestation de réussite. L’extension du permis plaisance est délivrée sur présentation de cette attestation par le préfet du département. Vous devez donc vous rendre à la préfecture pour récupérer votre extension.

Retrait du permis et contraventions

Le permis peut être retiré temporairement ou définitivement notamment en cas :

  • De non-observation de la réglementation afférente à la circulation en eaux maritimes ou en eaux intérieures (par exemple, en cas de non-respect du code de la navigation),
  • Ou d’imprudence grave de nature à compromettre la sécurité du conducteur ; des passagers ou des tiers (par exemple, en cas de circulation à une vitesse excessive); Ou
  • De conduite en état d’ébriété ou de consommation de stupéfiant.

Permis bateau de plaisance fluvial

Également appelé « permis fluvial », le permis bateau de plaisance option eaux intérieures permet à son titulaire de piloter un bateau à moteur d’une puissance de plus de 6 chevaux (4,5 kilowatts) ; et moins de 20 mètres de long, à distance limitée d’un abri.

Il permet de conduire un bateau de plaisance d’une puissance motrice de plus de 6 CV sur les rivières ; les fleuves et les lacs à condition que l’embarcation n’excède pas vingt mètres de longueur. Si une embarcation excède vingt mètres de longueur ; son conducteur devra ajouter à ce premier permis une extension « grande plaisance eaux intérieures » (autorisée qu’à partir de 18 ans).

Obligatoire pour conduire certains bateaux à moteur sur les rivières, les lacs, les étangs et les canaux ; il est aussi nécessaire pour le pilotage en eaux intérieures des véhicules nautiques à moteur (jet-ski, motonautique) ou un voilier de moins de 20 mètres disposant d’un moteur de plus de six chevaux.

Notez Bien

Le Maroc a encore un vide juridique concernant la navigation de plaisance d’autant plus que cette navigation n’était pas développée. Il en est de même pour les engins nautiques à moteur.

En effet, la législation maritime actuelle repose principalement sur le Code de Commerce Maritime du 31 mars 1919 et des textes pris pour son application ; ainsi que les conventions internationales pertinentes ratifiées par le Maroc. Et à l’exception des règles de sécurité des navires et de celles portant sur le régime juridique (propriété, immatriculation…) ; les navires de plaisance ne sont pas soumis aux règles de conduite comme les navires de commerce ou de pêche.

En plus, ce code de commerce maritime ; ne prévoit pas d’obligation de disposer d’un titre de formation maritime pour conduire un navire de plaisance ou un engin nautique à moteur. Au fond ; ce texte ne parle de la navigation de plaisance et des navires de plaisance que sous l’angle « usage personnel ». L’exploitation à but commercial n’était pas envisagée par le législateur à ce moment.

Pour plus d’information voir aussi :

Examen de Permis Côtier avec VHF

Examen blanc de navigation NR 02

N’hésitez pas à nous écrire pour nous transmettre vos impressions et vos remarques.

Nautisme Maroc

Notre vision est de favoriser le développement du Nautisme et faire la promotion du Maroc comme une destination nautique exceptionnelle. Nos plaisanciers sont considérés comme des invités mandatés par Dieu. Ils sont le centre du NautismeMaroc.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
fr_FRFrançais
Powered by TranslatePress »