nautismemaroc Conseils pour prendre la mer en toute sécurité

Conseils pour prendre la mer en toute sécurité

Prendre la mer est le moment très attendu pour nous marins. Mais pour lever l’ancre lors d’une croisière, une régate ou bien pour la journée demande certaines vérifications avant de quitter la terre. Votre responsabilité est d’anticiper les risques ; savoir renoncer à une sortie lorsque les conditions sont défavorables fait aussi partie de votre responsabilité. Mettre en danger des vies, celle de votre équipage, mais aussi parfois celles des secouristes bénévoles, à cause de conditions météo mal évaluées, n’est ni sage, ni courageux !

Avertissez vos proches

Avant de prendre la mer, avertissez vos proches de votre destination et de l’heure prévue de votre arrivée. N’oubliez pas de les informer que vous êtes à bon port ou de vos changements de projets.

Préparez la navigation

Préparez votre navigation. Étudiez la carte, la sortie de port… Dans le rush du départ, quand vous aurez à gérer la manœuvre et l’équipage il sera trop tard pour se plonger le nez dans la carte…

Le matériel de communication

Les équipements de communication doivent être en bon état de fonctionnement. A commencer par la    VHF qui doit émettre et recevoir. Pour le vérifier, vous pouvez appeler une station terrestre (sémaphore) sur le canal 16 “pour un essai radio”. Celui doit vous répondre.

Pensez aussi à bien charger les batteries des téléphones portables. Les smartphones peuvent vous aider dans des situations délicates, à condition d’avoir de la batterie… Vous pouvez aussi vous créer une liste des numéros utiles (la marine, gendarmerie…) que l’on fixera dans un endroit accessible du bateau.

Le moteur

Avant de prendre la mer et de démarrer, il faut vérifier les niveaux : carburant, huile, refroidissement… Dans tous les cas, le moteur doit démarrer dès la première sollicitation, même sur un voilier où il est considéré comme  propulsion auxiliaire.

Les feux de navigation

Peut-être que vous ne prévoyez pas de naviguer de nuit. Mais les feux doivent tout de même être opérationnels. Et souvent, c’est quand on ne s’en sert pas souvent qu’ils s’oxydent et vous lâchent.

Les gilets de sauvetage

Légalement vous devez avoir un gilet de sauvetage par personne présente à bord. Les gilets doivent être adaptés à la corpulence de chacun. Pensez aux enfants… S’il s’agit de gilets gonflables, on s’assurera que les cartouches et pastilles soient opérationnelles.

Les équipements de sécurité

La bouée doit être à poste avec son feu de retournement en état, les fusées doivent être accessibles et valides, les projecteurs doivent avoir des batteries en état…

Les extincteurs

Les extincteurs doivent être à poste près des zones à risque (moteur, cuisine…). Ils doivent être vérifiés. Pensez à regarder leur mode de fonctionnement pour réagir vite en cas d’incendie.

La trousse de secours

Avant de prendre la mer, il vous faudra aussi vérifier l’état de la trousse de secours et sa date de péremption avec un ensemble de médicaments et soins, du pansement au cachet contre le mal de mer.

Les  radeaux de sauvetages

Il doit être vérifié dans sa globalité. En navigation côtière, un radeau de type 2 avec la norme ISO 9650-2 sera fortement recommandé ! À côté de votre radeau, un sac de survie doit être préparé. Il devra comprendre, une trousse de secours, de l’eau, de la nourriture, des moyens de communication et de repérages lumineux.

Équipements de navigation

Vérifiez vos équipements de navigation, balise et GPS marin, le bon fonctionnement de l’AIS, les compas de navigation. Enlevez le cache des speedos et assurez-vous que les données varient. Si ça n’est pas le cas, une algue peut être placée sur la sonde de votre bateau !  Rangez bien votre câble de quai dans son coffre. Si vous êtes en voilier, débranchez votre réfrigérateur et les équipements à forte consommation pour ne pas décharger la batterie. Ne branchez que le minimum, les instruments de navigation, l’allume-cigare et la VHF fixe.

Le mouillage

S’il un équipement de sécurité important, c’est bien le mouillage. L’ancre doit être à poste prête à être mouillée avec sa chaîne et son câblot. Vérifiez que le bout du mouillage et bien frappé à l’anneau d’étalingure.

À l’extérieur

Facilitez l’ergonomie du pont. Fermez les filières et fermez surtout les hublots. Passer à la trappe le jour du départ pourrait compromettre votre navigation et vous offrir un voyage aux urgences.

À bord de votre voilier, préparez bien les différentes écoutes et drisses, rangées dans l’ordre, bien alignées. Vérifiez votre mât, que chaque drisse soit bien placée et ne soit pas emmêlées entre elles.

Les documents administratifs

Tous les documents importants doivent être à bord avant de prendre la mer. On pense à l’acte de francisation, mais aussi l’assurance ou les différents permis (navigation, radiocommunication…).

L’avitaillement et l’eau

Ne partez jamais en mer sans un minimum pour survivre. Pensez à toujours prendre de l’eau potable. Vous savez quand vous partez, mais des avaries peuvent prolonger la sortie.

Pensez bien aux règles de priorité bien que la mer soit à perte de vue.

Voir aussi :

Conseils d’un EX-Capitaine de Vaisseau pour prendre la mer par mauvais temps en toute sécurité

N’hésitez pas à nous écrire pour nous transmettre vos impressions et vos remarques, car vos remarques sont une chance pour nous.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

6 + 17 =

error: Content is protected !!