Nautisme au Maroc

Techniques et indices pour trouver les meilleurs spots de pêche

Quelles sont les  indices pour trouver les meilleurs spots de pêche les plus poissonneux ?  les repérer sur la carte en mer  et comment les aborder ? Des questions récurrentes  que beaucoup de pêcheurs se posent,  pourtant il existe des endroits faciles à trouver et qui abritent de nombreux poissons. Heureusement, il y a des indices qui ne mentent pas pour dégoter le poisson et maximiser vos chances de succès. Il suffit d’ouvrir l’œil et établir une stratégie.

Voici un billet qui va vous aider à connaitre le type de fond sur lequel nous pêchons et sur la technique pour découvrir ces fameux postes que chacun rêve de connaître…

Cliquer pour suivre l’actualité et les nouveautés publiées sur notre chaîne.

Les cassures des lignes:

Elles se caractérisent sur les cartes par un resserrement des lignes de sondes. Plus la rupture est brutale, plus elle offre aux prédateurs un abri confortable. Plus elle est balayée par les courants, plus l’apport de nourriture est conséquent. Lorsque le courant est fort, les poissons sont bien calés le long de la paroi et à proximité du fond. Ils ne sortent de leur repère qu’à coup sûr… Dès que le courant mollit, ils ont tendance à chasser davantage jusqu’à se positionner sur la crête de la cassure.

Toutes ces indications sont clairement indiquées sur les cartes pour peu que l’on consacre un peu de temps à les lire et à les interpréter

Les roches marines :

Ce type de relief représente un réel danger pour la navigation. Elles sont donc parfaitement signalées sur les cartes. Elles peuvent être largement émergées mais peuvent aussi juste affleurer lors des plus grands coefficients de marée. Certaines d’entre elles constituent de véritables cathédrales érigées sur les fonds marins. Balayée par les courants au fond, la chaîne alimentaire qui s’est développée au fil du temps sur son support laisse immanquablement échapper des éléments nutritifs dont les prédateurs profitent abondement.

Sur ce type de poste, les poissons sont vraiment très localisés. Ils peuvent se situer à l’accore de la roche sur l’amont et les côtés, là où la pression de l’eau est maximale, ou de façon plus dispersée sur la partie aval. N’oubliez jamais que ce type de poste n’est pas sans danger et restez avant tout très prudent dans votre approche.

Les objets flottants:

Les poissons qu’ils soient proies ou prédateurs doivent se cacher. Les proies pour survivre et les prédateurs pour surprendre leurs proies alors oui il faut prospecter tous les obstacles. Arbres et racines immergés et structures,  forment de véritables repères à poissons et vont vous aider à franchir un pas important. Pêcher donc là où se trouve le poisson ! Différents montages et techniques permettent de prospecter plus facilement ces spots sans encombre.

Par exemple avec un montage texan à l’aide de leurres souples ou en drop-shot, apprendre à lancer avec la technique du skipping pour atteindre aisément l’endroit désiré… Pêchez avec des ardillons écrasés ou un bas de ligne plus fort vous permettra de décrocher plus facilement votre leurre… La pratique de la pêche en float tube vous facilitera l’approche et vous permettra de pêcher au sein des obstacles en pêchant à la verticale… Appuyer les ferrages vous servira à extraire plus rapidement le poisson de sa cache…

Les plateaux maritimes :

Ces endroits sont bien connus et portent la plupart du temps un nom bien précis. Souvent d’une superficie assez conséquente, ces endroits peuvent abriter plusieurs postes de pêche. La chaîne alimentaire fixée sur ce genre de plateaux est abondante. La véritable difficulté réside dans une relative dispersion sur le poste. Les contours, les failles et les couloirs de sable doivent faire l’objet d’une attention particulière. Les plateaux émergeant sont nombreux le long de nos côtes. Ils sont le royaume incontesté de la pêche aux leurres durs avec ou sans bavette. Ils recèlent d’innombrables spots de pêche que vous découvrirez au fil du temps en vous appuyant sur votre sens de l’eau et de l’observation : chasses, marques de surface, courants, remous…

Les  ponts et piles de pont :

Les ponts sont  des spots praticables, se sont des  indices pour trouver les meilleurs spots de pêche, il suffit de jeter un œil sur le net pour trouver les ponts qui enjambent les différents fleuves ou rivières proches de chez vous. Si ces spots sont visibles ils sont donc fréquentés par de nombreux pêcheurs et beaucoup pêchés mais en connaissant quelques règles faciles à adopter les ponts et leur environnement peuvent réserver de belles surprises. Une erreur pourtant à éviter et que nombre de pêcheurs oublient est de ne pas se pencher pour voir ce qui se passe sous le pont ! Si l’eau est claire votre curiosité vous plombera le spot, si vous voulez vraiment savoir ce qu’il se passe sous et aux abords de l’ouvrage il suffit de venir en repérage quelques jours auparavant et noter ce que vous observez selon les conditions du moment.

Les ridins de sable :

Ces dunes sous-marines créées par les courants sont en général bien signalées sur les cartes. Pouvant parfois s’étendre sur quelques milles, ils rassemblent une faune innombrable, des petits poissons et crustacés jusqu’aux gros prédateurs. Les techniques les plus couramment pratiquées sur ces endroits très poissonneux se pratiquent en dérive : la dandine, le leurre souple au lancer-ramener ou à gratter et le vif.

Les posidonies marines:

Les posidonies (du genre Posidonia) sont des plantes aquatiques de la famille des Posidoniaceae. Bien qu’elles vivent sous l’eau, ce ne sont pas des algues, mais des plantes à fleurs (angiospermes) monocotylédones sous-marines. Comme toutes les plantes à fleurs, elles ont des racines, et se reproduisent grâce aux fruits qu’elles produisent.

Pas toujours faciles à localiser avec les moyens traditionnels, ces endroits sont pourtant le refuge d’innombrables prédateurs,elles sont considereés comme des  indices pour trouver les meilleurs spots de pêche. Réputés difficiles à pêcher, ils rebutent bon nombre de pêcheurs. Optez pour un montage peu accrocheur type drop-shot. Votre persévérance devrait vous procurer de très belles surprises…

Les épaves marines :

La plupart des épaves connues sont mentionnées sur les cartes (symbole Wk). Leur localisation est souvent imprécise, elles sont considereés comme des  indices pour trouver les meilleurs spots de pêche . Avec des logiciels comme MaxSea, vous pouvez disposer de cartes complémentaires qui vous permettront de les localiser avec plus de précision. Nombre d’entre elles se situent à une profondeur significative. Les gros shads et les jigs sont à utiliser en priorité à moins que vous ne préfériez tenter les prédateurs avec quelques vifs habituellement présents sur votre secteur : tacauds, lançons, vielles, orphies…

Les avancées naturelles :

Les pontons, jetées, digues ou autres avancées naturelles attirent naturellement tous les pêcheurs du bord qui ne rêvent que d’une chose, pouvoir pêcher plus loin… Mais attention plus loin ne veut pas dire plus gros ou plus de prises, l’imaginaire du pêcheur est parfois faussé par des mythes indétrônables et pourtant… Pour commencer ne voyez pas trop loin commencez par prospecter l’avancée en elle-même, peignez ses abords le poisson peut être au bord ne l’oubliez jamais ! Ensuite et seulement ensuite prospectez en éventail toutes les zones en vous éloignant du bord au fur et à mesure.

Les arrivées d’eau douce :

Ces postes sont parfaitement identifiés sur les cartes marines. Globalement peu pratiqués, ils regorgent pourtant de crabes et crevettes très attirés par la présence de ces eaux saumâtres. Ces zones souvent peu profondes sont le royaume des pêches fines et des plombées légères du bord comme en bateau. Les bars n’hésitent pas à s’aventurer dans très peu d’eau pour déloger les crevettes et les crabes mous cachés dans le goémon. En bateau, la séparation entre eau douce et eau de mer visible au sondeur est à prospecter avec la plus grande attention. Tous les grands prédateurs s’y concentrent et y trouvent nourriture à leur convenance.

Les pieds des falaises :

Parfaitement bien signalés sur les cartes, ces endroits comportent de réels dangers en terme de navigation. Il convient de les aborder avec beaucoup de prudence. Les eaux brassées en permanence attirent les bars et de nombreux autres prédateurs. Les cavités creusées dans la roche sont autant de repaires pour les poissons et les crustacés. On y rencontre de très nombreuses espèces disséminées sut toute la hauteur d’eau. Toutes les techniques sont possibles tant la variété d’espèces venues y trouver gîte et nourriture est importante : leurres de surfaces, leurres souples, pêche au vif ou aux appâts, l’adaptation aux conditions du jour est ici, encore plus qu’ailleurs, primordiale !

Les  oiseaux de la mer:

Les oiseaux, par leur comportement, sont de merveilleux  indices pour trouver les meilleurs spots de pêche . Leur vue et leur position dans le ciel leur confèrent d’immenses possibilités de détection, très supérieures aux nôtres. Observez bien leurs attitudes et sachez les traduire :

  • Ils plongent à qui mieux-mieux :

Là, pas de doute, vous êtes en présence d’une chasse active. Le temps presse. Postez-vous au vent en contournant largement la chasse et laissez-vous dériver en silence. Le succès est en général au rendez-vous.

  • Ils volent à tire d’ailes à basse altitude :

Là aussi, pas de doute, il se passe quelque chose. Essayez de repérer à la jumelle où se trouve le point de rendez-vous et laissez-vous guider.

  • Ils volent paresseusement à basse altitude :

Observez-les bien et si, par moment, vous les voyez tourner la tête vers le bas, s’immobiliser,

virer ou entamer un simulacre de plongée, dites-vous qu’ils ont probablement repéré un banc.

  • Ils volent en cercle très haut dans le ciel :

Il va probablement se passer quelque chose. Les oiseaux sont déjà venus à ce moment précis les autres jours et ont trouvé de quoi se nourrir. Observez les à la jumelle s’il le faut et, surtout, soyez patient.

  • Ils sont posés sur l’eau :

C’est peut-être la fin d’une chasse. Ils attendent la remontée des derniers débris du carnage. De gros bars peuvent encore se trouver sur zone. Signe que certains prédateurs fréquentent peut-être aussi les lieux !

Les poissons de la mer:

Un autre  indice pour trouver les meilleurs spots de pêche est la présence de petits poissons attire les prédateurs. Leur observation vous guidera inévitablement vers les espèces que vous recherchez.

  • Petits poissons fuyants:

Si vous observez un banc d’alevins, d’éperlans ou de sprats par exemple, fuyant tous dans la même direction, dites-vous bien que ce banc essaie de fuir un danger imminent et que les prédateurs ne sont pas loin. Lancez dans la direction de la fuite et essayez d’intercepter le passage des bars ou autres intrus à l’aide de leurres adéquats…

  • Petits poissons chassés en surface:

L’activité est à son comble. On peut entendre un petit frémissement caractéristique. C’est le cas idéal et il y a fort à parier que n’importe quel leurre lancé sur la zone sera happé dès sa tombée à l’eau. Il faut toujours lancer de façon précise au-delà de la chasse et ramener vivement un leurre de surface ou à petite bavette.

  • Mammifères marins :

Des troupes de dauphins, marsouins ou même un cétacé solitaire fournissent souvent la même indication que des vols d’oiseaux, et il est fréquent que la présence de mammifères marins en train de se nourrir s’accompagne de celle d’oiseaux.

  • Autres signes visibles :

Un petit tourbillon, quelques éclaboussures, une anomalie quelconque peuvent être autant de signes révélateurs de la présence de poissons en fuite ou de plus gros poissons en activité. En cas d’hésitation, on lance quand même pour lever le doute !

Les changements de couleur de la surface :

Gardez toujours un œil à la surface de l’eau. Sachez reconnaître les remous, les dénivellations parfois imperceptibles, les veines de courants, autant d’indices révélateurs du relief sous-marin. Les variations de couleur vous renseigneront sur la nature des fonds. La présence de plancton est toujours un bon signe. Les petits éclats fugitifs sous la peau de l’eau trahissent la présence de poisson fourrage en fuite et le gros remous derrière votre leurre ne laisse aucun doute de la présence de carnassiers dans le secteur.

Les moyens électronique:

L’utilisation exhaustive de l’électronique est un leurre et mène inévitablement à une impasse. Le meilleur de tous les sondeurs ne vous indiquera jamais où est le poisson. Il sera par contre en mesure de vous confirmer la pertinence ou non de vos choix lorsque vous serez arrivé sur zone et vous fera ainsi gagner un temps précieux ! L’électronique intervient donc comme une aide précieuse pour la sécurité, la navigation et la pêche, et s’avère souvent indispensable pour mener à son terme le scénario que vous avez choisi. Mais la plupart des décisions cruciales que vous aurez à prendre dépendront surtout de vos expériences passées et des observations du milieu naturel que vous ferez en temps réel sur vos sites préférés.

Le carnet de pèche :

Prenez l’habitude de noter tous les paramètres de vos parties de pêche dans un carnet : date et heure, marée, conditions météorologiques, parcours avec les heures et les prises, techniques de pêche, leurres et appâts utilisés, etc… Vous ne pouvez pas vous imaginer combien ce carnet pourra vous servir par la suite pour décider d’un nouveau scénario. Certaines corrélations vous paraîtront alors évidentes !

En conclusion :

Cette quête permanente vous permettra d’acquérir une sorte de sixième sens, un sens qui vous fera lancer à tel endroit sans même savoir pourquoi mais qui, effectivement, s’avérera être le bon choix. Le très bon pêcheur sent le poisson et pêche instinctivement au bon endroit, il a acquis, à force d’observation et d’expérience, un vrai sens de l’eau, une sorte de sixième sens.

Ce fameux sixième sens, n’est assurément pas très facile à acquérir mais il n’en demeure pas moins à la portée de chacun d’entre nous pour peu que nous fassions preuve d’un peu de méthode, d’attention et de persévérance.

C’est tout le bonheur que nous vous souhaitons. J’espère que ces techniques et ces indices pour trouver les meilleurs spots de pêche vous aideront dans la recherche et l’approche de vos actuels et futurs postes de pêche lors de vos prochaines sorties.

Réussir votre permis bateau de plaisance

Pour réussir votre permis bateau de plaisance. Je vous conseille fortement de voir le livre : 12 EXAMENS PERMIS BATEAU DE PLAISANCE : (Option Côtière) 360 Questions à Choix Multiples avec solutions commentées. Cet ouvrage propose 12 examens de 30 questions à choix multiples avec solutions commentées, sous la forme d’examens blancs. Il permet d’acquérir toutes les connaissances théoriques indispensables pour la préparation de votre examen option côtière et de Certificat de Radiotéléphoniste Restreint (CRR). Il peut également servir d’ouvrage de référence à emporter dans le journal de bord de tout bateau de plaisance. Élaboré par un Ex-Capitaine de Vaisseau, il répond parfaitement aux objectifs pédagogiques de l’examen officiel et il est particulièrement adapté à tous ceux qui passent ou ont l’ambition de passer prochainement le test du code de la mer pour obtenir la licence de conduire un bateau de plaisance.

 

 

lire aussi:

Comment repérer les bons spots de pêche sur une carte Marine SHOM?

Les meilleurs coins de pêche au Maroc (entre rabat et El Walidia).

La pêche maritime de loisir au Maroc

La pêche sous-marine au Maroc

Calendrier lunaire du mois d’Avril 2020 pour la pêche (selon la théorie de Knight)

N’hésitez pas à nous écrire pour nous transmettre vos impressions et vos remarques car vos remarques sont une chance pour nous.

[ap-form]

Spread the love

2 réflexions sur “Techniques et indices pour trouver les meilleurs spots de pêche”

  1. Oh my goodness! Awesome article dude! Thanks, However I am experiencing troubles with
    your RSS. I don’t know why I am unable to subscribe to it.
    Is there anybody else getting identical RSS problems? Anybody who knows the solution will you kindly respond?
    Thanx!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 × 4 =

error: Content is protected !!